vendredi 22 décembre 2017

Regard sur la Thaïlande...

Amphawa : le marché flottant


En Thaïlande, les marchés flottants ne sont plus ce qu'ils étaient.

Dans sa course effrénée vers la modernité, le pays tourne le dos à ses traditions et perd ainsi un peu de son identité. Le grand marché flottant de Bangkok, le plus animé du pays, n'existe plus depuis les années 1960, progressivement éliminé par la construction de routes et l'installation des marchands dans les centres commerciaux modernes. Et cela au grand dam des touristes étrangers, toujours très friands de ce genre d'animation.
Aujourd'hui, pour répondre à l'exigence touristique, les tour-operators vont jusqu'à louer les services de "figurants" afin qu'ils proposent chaque matin à la vente quelques produits locaux en sillonnant en barques les khlongs qui bordent la rivière Chao Praya, donnant aux visiteurs l'illusion de la réalité.



Quelques rares marchés flottants, dans la région de Bangkok, ont heureusement conservé une certaine authenticité. Celui de la petite localité d'Amphawa est de ceux-là. Des dizaines et des dizaines de barques, qui semblent avoir leur emplacement réservé, et peut-être même leur clientèle attitrée, s'entassent côte à côte le long d'un interminable chenal, chargées à ras bord de fruits, de légumes ou de poissons. Certaines sont même de véritables petits restaurants, aménagées en cuisines ambulantes avec un sens rare de l'occupation de l'espace. De là, à grand renfort de cris et de sourires, les marchands proposent leurs produits aux badauds amassés sur les quais.
Si la chaleur étouffante ne freinait pas son appétit, le visiteur pourrait passer la journée à goûter aux spécialités culinaires du pays (qui sont nombreuses et délicieuses, croyez-moi !) et se rassasier pour quelques baths. Pour qui aime la cuisine asiatique, la Thaïlande est un vrai paradis. Il faut savoir qu'on peut quasiment y passer un mois sans commander deux fois le même plat. Encore peu connu des touristes étrangers, le marché flottant d'Amphawa est surtout fréquenté par les habitants de la capitale et de la région proche. Difficile de se frayer un passage tant la foule est dense ! mais quel plaisir d'assister à l'activité de la fourmilière qui ne faiblit à aucun moment de la journée, entretenue par cette habitude qu'ont les Thaïlandais de manger peu mais souvent.

jeudi 14 décembre 2017

mardi 28 novembre 2017

Rivages (suite)...

Images éphémères... Féerie d'un instant...
La plage est un miroir où se profilent des rêves d'évasion...
Le soleil se glisse entre les nuages
et jette sur le sable mouillé
des lumières insaisissables...




vendredi 24 novembre 2017

Rivages...

La mer est d'acier, le ciel gonflé,
le vent du large chargé d'écume...

Une marche sur le sable mouillé
pour respirer à pleins poumons
les odeurs iodées de la marée montante...